Thèmes
Accueil Forum » Temporaire » Journal » Internet et technologie » Vodafone cède aux pressions de l'UE sur le "roaming"
LONDRES - Le géant britannique de la téléphonie mobile Vodafone, cédant aux pressions de la Commission européenne, annonce une baisse d'au moins 40% des tarifs des appels passés depuis ou vers l'étranger par l'intermédiaire des réseaux d'autres opérateurs.

Le coût moyen du "roaming" (itinérance) en Europe tombera ainsi à moins de 0,55 euro par minute, contre plus de 0,90 euro actuellement, précise-t-il.

Vodafone ajoute qu'il nouera des accords de réciprocité avec d'autres opérateurs mobiles européens sur la base d'un prix de gros ne dépassant pas 0,45 euro la minute pour les appels vocaux passés à l'intérieur de l'Union européenne à compter d'octobre.

L'opérateur reconnaît lui-même céder ainsi face à la menace de la Commission de Bruxelles d'une baisse imposée des tarifs, que les autorités européennes jugent "excessifs".

"La Commission européenne et le parlement européen ont clairement dit attendre des changements", déclare dans un communiqué Arun Sarin, le directeur général de Vodafone.

"En nous attaquant à la fois aux tarifs de détail et de gros, nous mettons en place les bases permettant une baisse durable des prix de détail en Europe à l'avenir (...) Nous pensons que le marché est la meilleure manière de répondre aux besoins des clients, et non la régulation", ajoute-t-il.

En février 2005, la Commission européenne avait formellement accusé Vodafone et T-Mobile, filiale du géant allemand Deutsche Telekom de surtaxer les appels passés en Allemagne depuis un mobile abonné à un opérateur non-allemand.

L'exécutif européen a depuis multiplié les critiques contre les opérateurs mobiles, en soulignant notamment les écarts considérables entre les tarifs selon la nationalité de l'utilisateur du mobile et l'endroit dans l'Union d'où il passe ses appels.

Le coût du "roaming" pour un appel de quatre minutes peut ainsi varier de 20 centimes d'euros à 13 euros et les marges des opérateurs oscillent entre 90 et 100%, selon la Commission, qui assure que des mesures de régulation de ce marché pourraient faire baisser de 40 à 60% le prix des appels mobiles passés à l'étranger.

La Commission a certes souligné qu'elle n'entendait pas intervenir pour fixer le prix de ces appels, ce qui nécessiterait l'accord des 25 Etats membres et du parlement européen, mais elle a laissé entendre que des mesures de régulation pourraient entrer en vigueur dès l'an prochain.

Les analystes financiers estiment qu'une modification des règles du "roaming" pourrait amputer de 3% les bénéfices des opérateurs mobiles européens en 2007 et de 5% en 2008.
Accueil Forum » Temporaire » Journal » Internet et technologie » Vodafone cède aux pressions de l'UE sur le "roaming"
Thèmes

Page générée en 0.01299s. Niveau fr 122457:0.00084s